Grand'rue / rue de Meyrin : VOLTAIRE URBANISTE

Retour
Esquissée en 1760, la ville neuve de Ferney, construite par Voltaire et ses maçons de Samoëns, ne prit son véritable essor qu’après l’échec du port de Versoix, en 1770, et l’afflux des « Natifs » genevois. Ordonnées en bandes continues, les maisons mitoyennes des rues neuves présentent des caractéristiques communes : couloir traversant et accès central à l’étage, fenêtres cintrées, corniches et, pour les plus riches d’entre elles, pilastres, cordons et moulures. Urbaniste dans l’âme, l’auteur Des Embellissements de Paris (1749) ne ménagea pas ses efforts pour la construction de sa « chère » colonie et cofinança son assainissement, le pavage de ses rues et sa fontaine publique (1774).

Réglages

Retour

Réglages

Retour
Me localiser