Rue de Gex : LES PAVILLONS DE LA VILLE HAUTE

Retour
Située à proximité du château de Voltaire, la ville haute de Ferney est majoritairement constituée de pavillons, à l’origine discontinus. De plan simple, ces résidences cossues étaient séparées de la rue par un jardinet, clos d’un mur avec portail, et donnaient, à l’arrière, sur des enclos paysagers et potagers dessinés à la française. Ils appartenaient pour l’essentiel à des horlogers (Daillezette au n°9, Valentin au n°10, Berthollet au n° 11) et à des proches de Voltaire comme le négociant Henri Rieu (n°20), Madame d’Hacqueville et le marquis de Florian, oncle du fabuliste (maisons aujourd’hui détruites). Au n°17 s’élevait autrefois le Grand commun à l’usage des domestiques de Voltaire.

Réglages

Retour

Réglages

Retour
Me localiser